Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monblôg


Monblôg aime qu'on lui flatte les flancs mais aussi qu'on lui corrige l'orthographe, qu'on lui fasse des compliments, des gouzis-gouzas ou qu'on lui offre des dessins.
Attention : ça reste une bête sauvage !
Dessin de SAD.

Inspired by...






La Boule d’Awhan, vous connaissez ?

Non, ce n’est ni du vin ni du fromage…

 

C’est un monde qui s’étiole mais qui demeurera éternel grâce à la plume d’un chroniqueur farfelu, Lug-Uleth Darkhaz (dit Lud) protégé dans ses pérégrinations par Monblôg le gardien du grimoire. Un univers que je vous laisse découvrir à votre guise.

 

Bonne lecture !

 

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 03:05

Il y a une quinzaine d’années alors que j’arpentais les sentiers et tavernes de la Breizhie, il m’a été donné l’occasion d’écouter un groupe de bardes qui faisait alors un tabac à travers toute la Boule. C’était lors du dix-septième festival des Socs Rouillés.

 

Les Scrabouilles Citrouilles

 

Les Scrabouilles Citrouilles sont un groupe de bardes musiciens orientés vers le chant psychédélico-magique à forte tendance hérético-hystérique. Ils sont réputés pour leurs cantiques qui donnent autant à voir qu’à écouter. Chose qui lors d’un concert est particulièrement appréciable et met la foule dans une transe incroyable dite de la pogotite aiguë. Il est vrai aussi que l’ingestion de diverses substances plus ou moins illicites avant et pendant le spectacle permet aussi de se mettre pleinement dans l’ambiance.

 

Le groupe est emmené par le fameux Bili Korrigan, un Gnome aux allures androgynes du fait qu’il soit imberbe et d’une pâleur immaculée. Il se fait remarquer par sa petite voix nasillarde et certains hurlements dont on dit qu’ils seraient capables de réveiller les morts, un sort qui n’est pourtant généralement pas dans les cordes (vocales) d’un barde mais plutôt dans celles d’un nécromancien.

Les autres membres sont un peu dans l’ombre et leurs noms m’ont échappé mais ils ne sont pas pour autant mauvais. Au contraire, la vieliste du groupe est même plutôt bonne dans son domaine et on se surprend à vouloir se métamorphoser en instrument de musique lorsqu’on la voit.

 

Durant le concert auquel j’ai pu assister, les Scrabouilles Citrouilles ont atteint un tel niveau d’osmose avec la foule en délire que le concert s’est achevé dans une cacophonie quasi-complète. Ce phénomène très rare est aussi très dangereux et nombreux sont les bardes à vouloir atteindre un tel degré de perfection sans y parvenir. Bref, les choppes de bière se sont brisées sous l’action du son, les tympans de quelques elfes dans la forêt toute proche [1] durent exploser et Décib [2] elle-même nous gratifia d’une bénédiction divine qui dura trois jours, soit le temps du festival.

 

Notons que le groupe de Bili Korrigan a été poursuivi par les Prêtres Traditionalistes pour un chant à la gloire d’Awhan [3] jugé trop provocant mais dans la mesure où la déesse des sons elle-même semblait plébisciter ces bardes, l’affaire fût classée sans suite par le Tribunal des Affaires Religieuses.

Bili Korrigan est aussi suspecté d’être l’un des chefs des GAEC (Gnomes Autonomes Et Chauves), organisation Ayeurlandaise ayant des rapports apparemment très étroits avec la Confrérie des Chauves.

 

***

 

[1] Est-il encore nécessaire de préciser que les elfes ne sortent que très rarement de leur forêt et certainement pas pour écouter de la bonne musique.

[2] La déesse des Sons (aussi bien la céréale que l’onde produite par une vibration mécanique et qui fait du bruit).

[3] Les membres du groupe hurlaient pendant le refrain : « Awhan est le Dieu Unique !».

Partager cet article

Repost 0
Published by Lud - dans Biographies
commenter cet article

commentaires

Emma 31/03/2009 01:41

Mais es-tu vraiment allé voir les smashing pumpking aux "vieilles charues" ou est ce un reve irréalisé ??? Vraiment sympa tes jeux de mots comme tjs ! (on va t'appeler Laurent Ruquier au bout d'un moment... lol "Embrasse Pierre Bénichou !!! )

Lud 01/04/2009 01:55



Je ne crois pas qu'ils soient jamais allé aux vieilles charrues.
Mais je les ai manqué à Angers le 17 octobre 2000.
Oui, le 17 octobre...
Un rêve jamais réalisé donc.



Rollo-Tomasi 27/03/2009 18:50

Ouai, ouai, ouai, je sens qu'ici aussi je vais bien me marrer, comme je bosse la nuit, je pique l'adresse du blog et me balladerais au grés de mes états d'âme par ici.J'ai toujours su que je n'étais pas seul!Amitiés.... R.T

Lud 27/03/2009 19:31



Ah non, ça c'est sûr, nous ne sommes pas seuls.
A bientôt !



zordar 27/03/2009 12:51

Des sacrés fouteurs de m... ces musicos !

Lud 27/03/2009 18:24



Ouais il y en a même qui pissent sur le public et qui cassent des harpes sur la tête de leurs batteurs.



krismalo 27/03/2009 09:26

Quel plaisir de se promener à travers tes textes!!j'aime beaucoupta façon de conter et je reviendrai.........amical bonjour de Saint Malo autre pays enchanté.......Krismalo

Lud 27/03/2009 18:21



Merci, le plaisir est pour moi.



Alice 26/03/2009 12:43

J'imagine cette foule en délire, surplombée par Décibel .côté ortho :"leurs noms m’ont échappé"

Lud 26/03/2009 21:49



Et des guerriers aux cheveux longs bougeant la tête dans tous les sens comme s'ils se la cognaient contre un mur.

côté ortho : ah je suis revenu à moins d'horreurs.