Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monblôg


Monblôg aime qu'on lui flatte les flancs mais aussi qu'on lui corrige l'orthographe, qu'on lui fasse des compliments, des gouzis-gouzas ou qu'on lui offre des dessins.
Attention : ça reste une bête sauvage !
Dessin de SAD.

Inspired by...






La Boule d’Awhan, vous connaissez ?

Non, ce n’est ni du vin ni du fromage…

 

C’est un monde qui s’étiole mais qui demeurera éternel grâce à la plume d’un chroniqueur farfelu, Lug-Uleth Darkhaz (dit Lud) protégé dans ses pérégrinations par Monblôg le gardien du grimoire. Un univers que je vous laisse découvrir à votre guise.

 

Bonne lecture !

 

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 00:30

C’est un fait, prier est une chose ennuyeuse, voire extrêmement soporifique. Qui n’a jamais baillé aux corneilles un jour de culte ? Qui ne préfèrerait pas se retrouver au comptoir d’une taverne plutôt que sur les bancs d’un temple ? Quand il y a des bancs d’ailleurs… Heureusement, il est encore assez intéressant de rendre grâce à certains Dieux.

 

Le Culte de Baldakïn

 

Baldakïn est le Dieu de la luxure, celui qui en compagnie de Radchô perdit contre Awhan la finale du tournoi de pétanque originel. Il est donc le Dieu des plaisirs charnels, bienfaiteur des Travailleurs d’Ussex [1] sur l’île Rosbif, protecteur des amants, des pervers, des filles de joies et de tous ceux qui un jour ou l’autre lui ont rendu un vibrant hommage. Voici un Dieu qui compte donc énormément dans la vie quotidienne de la plus grande partie des awhaniens et de ce fait, il possède le plus haut taux de prière de tous les Dieux. Pour tout vous dire, il devance même Awhan au rang des Dieux Immanquables.

 

Que ce soit en tableau ou en sculpture, Baldakïn est généralement représenté sur un matelas, dans son plus simple appareil, arborant toujours un appendice massif là où les Elfes n’ont qu’une brindille à proposer. Cependant, les œuvres mettant en scène ce Dieu sont pour la plupart du temps mises à l’abri des regards innocents dans des chambres d’auberges, des maisons closes ou des temples.

 

Pour un Dieu si puissant et traînant derrière lui autant de fidèles, il fallait des lieux de culte bien particuliers. Ainsi, pendant des siècles, les maisons closes et les trottoirs des grandes villes étaient considérés comme des lieux sacrés voués à la débauche et donc à Baldakïn. Toutes les chambres d’auberges se voyaient décorées d’un tableau ou d’une statuette rappelant qu’avant de s’endormir il était de bon goût de « faire sa prière ». Puis vint la grande épidémie de Chtouille Divine, la cédé comme disent les intellectuels des milieux branchés. Une maladie qui à l’époque [2] fit passer la peste noire pour un moindre mal.

En fait, Baldakïn en tant que Dieu de la luxure possède aussi les attributs pour refiler certaines maladies, dites honteuses, à ses fidèles. Estimant que l’on se moquait légèrement de sa divine personne en ne lui octroyant aucun véritable temple, il décida de punir les awhaniens. Ceux-ci auraient pu décider de s’abstenir pour enrayer la maladie mais sur la Boule les tentations sont trop fortes pour que quiconque ait assez de volonté pour l’abstinence.

 

[Le pageot, véritable lieu de culte]

 

Le Salut des populations vint finalement d’un homme éclairé, Gonorrhée Mahenfeu, un prêtre qui fut le premier à contracter la maladie comprendre que la maladie qui touchait les awhaniens était une punition divine et qu’il fallait tenter de se racheter aux yeux de Baldakïn. Dans sa province de Syphilich, en Kebabich [3], Gonorrhée fit ériger le premier temple à la gloire du Dieu de la luxure. Le fameux temple du Missionnaire. Aussitôt, les populations sur plusieurs lieues à la ronde furent soulagées de tous leurs maux. Un miracle qui dès lors se répéta à chaque fois qu’un temple était construit. La population entière de la Boule fut guérie après que le soixante-neuvième temple ait été inauguré.

 

Aujourd’hui, les Soixante-Neuf Temple de Baldakïn sont très actifs et entièrement gérés par les Grandes Dévouées de Baldakïn, des prêtresses faisant don de leurs corps à la religion et au culte du Dieu de la luxure. Au début de leur carrière, elles doivent faire un pèlerinage à travers toute la Boule afin de s’offrir dans chaque temple au Dieu qu’elles ont choisi de vénérer. Une fois le pèlerinage terminé, elles obtiennent le grade de Grande Dévouée et sont libres de s’installer dans le temple de leur choix pour y accueillir les fidèles en quête de réponses spirituelles.

 

***

 

[1] Des fabricants d’objets de culte de grande qualité à la gloire de Baldakïn.

[2] Epoque de l’aire sans frontière. Il n’existe donc pas de dates précises.

[3] Région du sud-Duhô bordée par la mer Marmoréenne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lud - dans Théologie
commenter cet article

commentaires

Koulou 23/07/2009 17:30

Eh ben !  c'est du propre !  hu hu...

Lud 03/08/2009 18:12



Oui, c'est le genre de culte qui se doit d'être propre.

Merci pour ton courrier, je viens de déménager mais je fais suivre chez ma copine pour le moment. Enfin, elle m'a lu ta lettre au téléphone, très sympa. Merci.
J'y réponds très bientôt.



Jim 13/07/2009 13:59

Oui, c'est très important d'être bien accueilli dans un temple, et que quelqu'un soit toujours là pour nous aider dans notre quête de réponses spirituelles, merci donc aux Grandes Dévouées...

Lud 03/08/2009 18:03



Mais de rien, elles sont là pour ça.



Malek+(hamleckou) 10/06/2009 19:30

Ah ben oui ! Suis je bête ! Y' en a un chez moi !

Lud 12/06/2009 21:25



Oui, certaines personnes sur la Boule soutiennent de toutes façons qu'il est possible d'honorer Baldakïn partout et à n'importe quel moment...



Malek+(hamleckou) 09/06/2009 18:38

Bon ben, je crois que je vais me mettre à la religion, moi.    On les trouve où ces temples ?

Lud 10/06/2009 18:58



Avec le nombre d'enfants que tu as, je pense que tu es déjà un sacré adepte de Baldakin 
Dans ce cas, tu n'as pas besoin que je t'indique l'emplacement des temples



hans 27/05/2009 10:33

La taverne c'est mieux, je crois que tout le monde préfére.

Lud 27/05/2009 19:33



Tu oublies le Pape je crois...