Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monblôg


Monblôg aime qu'on lui flatte les flancs mais aussi qu'on lui corrige l'orthographe, qu'on lui fasse des compliments, des gouzis-gouzas ou qu'on lui offre des dessins.
Attention : ça reste une bête sauvage !
Dessin de SAD.

Inspired by...






La Boule d’Awhan, vous connaissez ?

Non, ce n’est ni du vin ni du fromage…

 

C’est un monde qui s’étiole mais qui demeurera éternel grâce à la plume d’un chroniqueur farfelu, Lug-Uleth Darkhaz (dit Lud) protégé dans ses pérégrinations par Monblôg le gardien du grimoire. Un univers que je vous laisse découvrir à votre guise.

 

Bonne lecture !

 

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 15:56

[L’histoire qui suit a remporté le premier prix du concours de fanfiction organisé par les créateurs du jeu de rôle par forum Edenya. Le premier prix n’était autre que la BD de Koulou, « Le Monde de Titus » spécialement dédicacé pour l’occasion. Les illustrations qui ornent ce récit sont l’œuvre de SAD. Un grand merci à tous.]

 

Epile Ogre :

 

Ainsi s’achève la quête du Sceptre de Brocken. A notre retour nous fûmes accueilli comme des héros des temps anciens, des sauveurs de l’humanité, des étoiles du Roc En’Röll. Les trois Archimages vinrent même nous remettre une médaille pour notre bravoure et une fête fut instaurée. Fête durant laquelle je fis un concours de descente de pintes avec d’autres Nains. Bizarrement, depuis ma rencontre avec Aghlou je supporte une dose d’alcool dix fois plus importante qu’avant. A croire que rencontrer un Dieu vous confère une bénédiction constante.

 

Diding la petite fée devint prêtresse après cette aventure. La foi des Vahaliens globalement devint plus forte et les Dieux gratifièrent le peuple de très bonnes récoltes ainsi que de nombreux autres avantages. La fée récolta assez de fonds pour faire ériger des statues pour tous les Dieux Vahaliens fondamentalement bons. Nul doute que cela fut bien perçu par ces derniers mais les Dieux les plus fourbes se réunissent certainement dans l’ombre pour préparer un sale coup.

 

Le coup que porta Grobil sur la tête de Linel le Faune [1] s’avéra plus puissant qu’il n’avait paru car le petit cabri souffre encore aujourd’hui de troubles cérébraux assez lourds. Il fut renvoyé de la guilde des Chevaliers Abscons car plus d’aucune utilité. A partir de là, ce fut pour lui la déchéance totale. Il mendie, se prostitue et réside sous le pont menant à l’Ile Blanche.

 

Le Minotaure devint un gladiateur d’exception jouissant d’une popularité exceptionnel. Malheureusement il tomba amoureux d’une guerrière qui dans l’arène lui transperça le cœur et ses quatre estomacs. Il eut droit à des funérailles dignes d’un grand seigneur et son tombeau est toujours fleuri par de nombreuses personnes qui l’adulaient dans l’arène.

 

Oveychian, lui, ne se remit jamais réellement de ce qui resta sa plus grande aventure. Morose, dépressif, il essaya en vain de monter plusieurs expéditions pour explorer la Forêt des Songes mais son gros problème de sens de l’orientation s’était répandu dans toutes les chaumières après notre retour. Finalement personne ne voulait se risquer à explorer ne serait-ce que la Grand Place de la Cité avec lui. Il est alors devenu l’un des plus important client de la taverne que nous montâmes Azgor et moi : « Le Tonneau d’Aghlou ».

 

Quant à Prozak, on raconte qu’il serait enseveli dans la caverne de l’Ours avec une bonne partie de ses hommes de main et que tout ça serait l’œuvre des Dieux. Cependant certains évènements troublant me font dire que le richissime meunier se fait seulement discret en attendant de pouvoir porter un coup fatal au bonheur et à l’harmonie qui suinte dans toutes les rues et ruelles de la Cité des Réincarnés [2].

 

***

 

[1] Cf dernier chapitre.

[2] Deux comités s’affrontent à Vahal. Le premier a pour slogan : « Vahal sera toujours Vahal ». Le second aimerait que le nom de la ville soit changé en « Los Réincarnos », la Cité des Réincarnés. En employant ce terme, Nibelund Bibïn montre très bien où va sa préférence.

 

Postface :

 

Le texte original écrit en Nain fut traduit une première fois par Ilec Ricoms’Avien un Elfe érudit cherchant là un peu de considération auprès des savants Vahaliens. Nombreux furent les Nains à prendre cela comme un affront à leur idiome si particulier. Pour eux, l’Elfe ne respectait absolument pas la construction poétique de la prose Naine. Cela fit grands bruits à Vahal. Certains allèrent même jusqu’à brûler l’ouvrage qui venait d’être offert à la bibliothèque de la Tour des Archimages. D’autres proposèrent vaguement de brûler Ilec mais ils n’allèrent pas jusqu’au bout de l’idée, l’Elfe parvenant à s’exiler à temps dans la Forêt des Songes.

 

Ainsi, la présente édition de Mort et réincarnation d’un Nain est celle réécrite par Liam Sobresaule, un dryade, à la demande de l’Ordre des Chevaliers Abscons. Il s’agit là d’un hommage à Nibelund Bibïn pour les services rendus à l’Ordre.

 

Précédent

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nilumel 03/06/2009 13:38

Bravo pour cette dynamique et amusante aventure. J'espère qu'il y en aura d'autres, à bientôt

Lud 03/06/2009 20:12



Merci. Il y en aura d'autres mais là j'ai des problèmes de PC donc il faudra patienter.



Muriel 02/06/2009 16:30

tout fini bien hi hi !!! et bien bravo à toi lud pour cette belle histoire et bravo aussi à ton amie sad pour les illustrations et a zut je trouve plus enfin a la miss qui corriger les fautes hi hi !!!! et à ton ami koulou aussi !!!!! j'espere que tu continueras ton blog aprés cher lud qd tu seras de nouveau en force hi hi bizouxxxxxxxx à bientot

Lud 02/06/2009 18:47



Merci à toi pour tes nombreuses visites et ravi que ça t'ai plu.



SAD 02/06/2009 09:49

et bien ce fut une belle histoire!!!

Lud 02/06/2009 18:44



Surtout bien illustrée



Alice 31/05/2009 16:05

Bon bah si ça finit à la taverne. Tout va bien alors ^^

Lud 02/06/2009 18:42



Tout va bien sauf mon PC