Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monblôg


Monblôg aime qu'on lui flatte les flancs mais aussi qu'on lui corrige l'orthographe, qu'on lui fasse des compliments, des gouzis-gouzas ou qu'on lui offre des dessins.
Attention : ça reste une bête sauvage !
Dessin de SAD.

Inspired by...






La Boule d’Awhan, vous connaissez ?

Non, ce n’est ni du vin ni du fromage…

 

C’est un monde qui s’étiole mais qui demeurera éternel grâce à la plume d’un chroniqueur farfelu, Lug-Uleth Darkhaz (dit Lud) protégé dans ses pérégrinations par Monblôg le gardien du grimoire. Un univers que je vous laisse découvrir à votre guise.

 

Bonne lecture !

 

21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 13:49

« La géographie, c’est bon pour savoir ce qu’il vous reste à envahir »

Octopus IV de Mafialie.

 

L’Ile Rosbif

 

L’Ile Rosbif est séparée de Duhô, le continent supérieur, par un bras de mer que l’on nomme le Chenal. C’est un vaste territoire entouré d’eau, délimité au nord par le mur de Laurel construit entre 1216 et 1247 et qui délimite une frontière avec la Chardonie, une région sauvage et hostile. A l’ouest de l’île, on peut voir depuis les côtes et par temps très clair, ce qui de l’avis de tous est plus rare que de trouver de l’or dans le cul d’une vache, l’Ayeurlande, le territoire des Gnomes.

 

C’est en l’an 127 alors que les troupes d’Octopus IV traversent le Chenal que les géographes mentionnent pour la première fois l’Ile Rosbif. Avant cette date, nous n’avons aucune idée de ce qu’était ce territoire hormis un dessin sur la carte établie en 60 par les Sept Elites [1].

La présence Mafialienne sur l’île ne fut que de courte durée car dès 130, les autochtones se rebellèrent et déclarèrent leur indépendance. Pendant quelques décennies, les seigneurs locaux fomentèrent des plans tous plus biscornus les uns que les autres pour devenir roi. C’est finalement Coelhius Apicius, un ancien colon de Mafialie, cuisinier de son état, qui tira sa fourchette du placard à balai et prit le pouvoir en 174 par ce qui est resté dans les mémoires comme « La ruse du Mont Cörndbif » [2]. Il changea ensuite son nom en Coël pour être plus en osmose avec « son » peuple et fonda la dynastie des Coëliens qui perdura jusqu’en 1247.

 

La famille qui renversa Laurel, le dernier Coëlien, puisait, elle, ses origines directement du cœur de l’Ile Rosbif. De Liliac pour être précis, une ville florissante de l’ouest. De par leur descendance tout à fait insulaire et grâce à un bon petit pécule pour graisser certaines pattes, les Liliacées n’eurent aucun mal à mettre Leek sur le trône et à faire perdurer leur dynastie jusqu’à aujourd’hui.

Il faut dire aussi que cette famille est extrêmement sévère avec ses opposants et ne fait pas de sentiment, comme le prouve leur présence au nord-est d’Ayeurlande bien que les peuples awhaniens fassent pression pour que le territoire soit rendu aux Gnomes.

 

D’un point de vue économique, l’Ile Rosbif jouit d’une position géographique idéale pour contrôler les liaisons maritimes entre le sud et le nord. De nombreux pirates à la solde de Leek-Siksteen, l’actuel roi, détournent des navires marchands et assurent ainsi des denrées de qualité à moindre coût aux insulaires.

Sur le territoire même, il n’y a que peu de ressources exploitables mais les habitants sont devenus de grands éleveurs de moutons et en exportent suffisamment pour pouvoir acheter d’autres produits. D’autre part, les collines et les forêts giboyeuses de la Chardonie assurent à l’automne assez de viande aux habitants et des parties de chasse mémorables.

 

Il est enfin nécessaire de souligner les grandes qualités des marins de l’île Rosbif qui furent les premiers à explorer l’archipel des Corayas, dans l’hémisphère sud de la Boule. Cette découverte qui est l’œuvre de la navigatrice Philomène Braiqufloth à longtemps permis à la couronne des Liliacées d’avoir la main mise sur le commerce des fruits exotiques, comme la Corne de Baldakïn par exemple.

 

***

 

[1] Voir « De la Géographie ».

[2] Coelhius Apicius invita au sommet du Mont Cörndbif, sous un dolmen, tous les prétendants à la couronne de l’île Rosbif pour parlementer. Une fois tous réunis, la réunion pouvait commencer mais le fourbe Coelhius demanda un instant de répit pour se vider la vessie. Alors qu’il arrosait allègrement l’herbe et les fleurs en se soulageant, un glissement de terrain fit s’effondrer l’édifice et tous les petits chefaillons périrent écrasés sous les énormes rochers. Beaucoup y virent un signe fort des Dieux tandis que d’autres accordent à Coelhius l’invention du pâté.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lud - dans Histoire Gé
commenter cet article

commentaires

Caliope 10/12/2009 13:42


Je t'ai décerné un award, passe le prendre, à bientôt !


Lud 15/12/2009 20:58



Oui, j'ai vu, merci beaucoup. Dans le prochain Super Awhan Mag il en sera question.



Aduna Fael 24/11/2009 16:05


Ben tant qu'il y a du rosbif à bouffer, moi je suis partant pour "Mortelle Île en Mer", hé hé !!!


Lud 24/11/2009 21:26



Mortelle île en mer, seins, vin, sang...



zordar 23/11/2009 23:03


Hardi au mur Laurel !


Lud 24/11/2009 21:24



Oui alors Sad l'a fait avant toi celle-là mon p'tit Zordar. Pas d'bol.



tatasica qui fait un tit concours... 22/11/2009 22:44


Une forêt giboyeuse!!! Le rêve de bien des chasseurs...
 faut pas le dire trop fort sinon cette forêt risquerait d'être envahie! Miam!
Et vive Coelhius si c'est bien lui qui a inventé le paté!!
Bisous Lud!


Lud 24/11/2009 21:23



Rassure toi, de l'autre côté du mur de Laurel, le chasseur n'est peut-être pas qui l'on croit.



Malek 21/11/2009 20:22


Voilà un cours d'Histoire Géo passionnant ! Faudrait que j'en touche deux mots à mes collègues, je crois qu'ils racontent n'importe quoi à mes élèves ! Ils connaissent même pas la boule d'Awhan et
la véritable histoire du monde!


Lud 24/11/2009 21:23



Je suis d'accord pour une réforme des programmes !