Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monblôg


Monblôg aime qu'on lui flatte les flancs mais aussi qu'on lui corrige l'orthographe, qu'on lui fasse des compliments, des gouzis-gouzas ou qu'on lui offre des dessins.
Attention : ça reste une bête sauvage !
Dessin de SAD.

Inspired by...






La Boule d’Awhan, vous connaissez ?

Non, ce n’est ni du vin ni du fromage…

 

C’est un monde qui s’étiole mais qui demeurera éternel grâce à la plume d’un chroniqueur farfelu, Lug-Uleth Darkhaz (dit Lud) protégé dans ses pérégrinations par Monblôg le gardien du grimoire. Un univers que je vous laisse découvrir à votre guise.

 

Bonne lecture !

 

18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 00:06

[L’histoire qui suit a remporté le premier prix du concours de fanfiction organisé par les créateurs du jeu de rôle par forum Edenya. Le premier prix n’était autre que la BD de Koulou, « Le Monde de Titus » spécialement dédicacé pour l’occasion. Les illustrations qui ornent ce récit sont l’œuvre de SAD. Un grand merci à tous.]

 

Chapitre 5 : Du beurre et un pied de biche

 

Il y avait tant de questions auxquelles j’aurais voulu qu’on me donne une réponse, tant de mystères que j’aurais voulu éclaircir autour de cette histoire. Partir sans être préparé était quelque chose que j’avais toujours exécré. En plus, la cadence imposée par Grobil dans les étroits couloirs que nous arpentions ne me permettait qu’à peine d’avoir assez de souffle pour le suivre. Alors lui demander de plus amples informations était absolument impossible à ce moment là. Tant pis, il me faudrait attendre le bivouac.

 

J’avais heureusement compris certaines choses : nous devions rejoindre quelques camarades avant de nous lancer à la recherche du Sceptre de Brocken mais le lieu de la réunion tout comme le nombre de compagnons censés former le groupe m’était totalement inconnu. Sans parler du fait que je n’avais aucune idée de la nature de nos ennemis ni de ce que nous cherchions vraiment.

Je supposai que nous nous trouvions dans les profondeurs de Vahal mais ne pouvais pas en être totalement sûr. Par chance, le minotaure était bavard et m’apporta un peu de lumière par ses paroles dans cet endroit si sombre et humide.

 

« Il faut nous presser de sortir des catacombes. Un tunnel traverse Vahal de part en part et l’un des caveaux du cimetière est en fait une sortie. Voilà, c’est à droite. »

 

Nous tournions donc à droite dans ce dédale obscur que je trouvai bien plus effrayant encore dès lors que j’ai su qu’il s’agissait de catacombes. Le fait de ne pas avoir de torche n’apaisait pas non plus mon anxiété. Je n’osai regarder ailleurs que droit devant moi [1] de peur de croiser le regard vide d’un macchabée ou pire, celui d’un zombie.

 

« Une fois dehors, nous ne devrons pas nous attarder aux abords de la ville. C’est bien trop dangereux, Prozak doit avoir soudoyer les gardes pour qu’ils nous traquent. Les autres Chevaliers doivent déjà être en chemin vers l’ouest. Ils sont partis hier et… RAHHHH ! »

 

Le minotaure lâcha un cri rauque qui à mon grand étonnement ne ressemblait en rien à un meuglement. C’était plus un rugissement en fait. Le temps de comprendre ce qui se passait, un zombie gisait en morceaux de diverses tailles à mes pieds. Je levai les yeux vers Grobil qui essuyait son cimeterre à l’aide des loques de sa victime.

 

« Hâtons nous, on dirait qu’un nécromancien fait mumuse à la surface !

- Oui, j’ai très envie moi aussi de respirer à l’air libre. »

 

J’enjambai le zombie non sans dégoût et me lançai dans une course effrénée au côté du guerrier téméraire pour lequel j’avais de plus en plus de respect. Sa bouche écumante, sa langue bleue venant jusqu’à ses narines pour mieux en dégager l’entrée et ainsi mieux respirer, ses muscles saillants sous une épaisse fourrure de poils marrons, il avait l’air de ces minotaures sauvage que l’on croise dans les donjons les mieux surveillés. Une véritable bête de guerre caparaçonnée comme le plus costaud des barbares.

Il s’arrêta d’un coup et je l’imitai car je le considérai en ses lieux comme un très bon guide. De son index crochu, il me fit signe de m’en tenir au silence puis il me montra une petite lumière au fin fond de l’obscur couloir. Il dégaina son cimeterre qui avait fait preuve d’efficacité quelques instants plus tôt et hurla en direction de la loupiote :

 

« Qui va là ? »

 

Tout en attendant une réponse nous approchions prudemment. La lumière sembla venir vers nous puis une petite voix se fit entendre.

 

« Grobil, c’est nous. On n’arrive pas à sortir, la porte est bloquée.

- Qui ça nous ?

- Linel, Azgor et Oveychian voyons qui veux-tu que ce soit ? »

 

Tout en terminant sa phrase, le personnage qui tenait une torche s’approcha assez pour qu’on puisse le voir. C’était un faune semblable à celui que j’avais vu périr dans le port. Grobil semblait le connaître ce qui je dois l’avouer me rassura.

 

« Ah je vois que tu traînes le Nain avec toi ! Il a fini par se réveiller du coup que tu lui as mis sur la tête, c’est une bonne chose. Bonjour à vous maître Nain, je suis Linel…

- Oui bon, suffit les présentations, allons rejoindre Azgor et Oveychian au fond de ce maudit couloir, les zombies se réveillent.

- Les Zombies ? Sembla s’étonner le faune.

- Oui, Grobil en a éclaté un en chemin, c’était pas joli, joli. »

 

Nous nous mîmes en route pour le fond du couloir qui donnait sur une grande porte en métal. C’est là que je rencontrai Azgor, un Nain de Zorg’Arul [2] avec une longue barbe incroyablement noire et Oveychian, un Elfe sylvestre tout de vert vêtu. La compagnie était au quasi complet d’après ce que je réussis à saisir de la discussion. Je compris également que nous aurions tôt ou tard un problème de taille car le minotaure et l’Elfe semblaient se disputer la direction du groupe.

 

« Alors que se passe t-il ? Pourquoi n’êtes vous pas à l’extérieur ? Et où est Diding ? Demanda le minotaure passablement énervé.

- La serrure de la porte est bloquée, sûrement un coup de Prozak et ses sbires. La fée est passée par la serrure pour voir ce qu’il en était dans le cimetière, répondit l’Elfe.

- Très bien et aucun de vous n’a eu une idée pour franchir cet obstacle ? Ça promet…

- Bah le seul de nous qui sait crocheter les serrures est au fond du port à ce que je sache et ce n’est pas ce Nain, censé le remplacer qui pourra nous sortir de ce mauvais pas, il ne sait visiblement même pas boutonner sa braguette ! »

 

C’est vrai qu’en regardant vers mon pantalon, je m’aperçus moi-même de ce détail fort gênant. Je me tournai donc vers le mur pour remettre tout ça en ordre. C’est au moment même où j’attachai le dernier bouton que Diding la fée fit son retour dans les catacombes en papillonnant comme un insecte fou.

 

« Ah Grobil, enfin, vous êtes là !

- Oui… et vous vous n’êtes QUE là ! »

La fée sembla ne pas se préoccuper de cette remarque :

« Vite, il faut trouver un moyen de sortir, des nécromanciens sont en train d’invoquer les squelettes de tout le cimetière. Ils ne vont pas tarder à affluer dans les catacombes !

- Oui mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Demande le Nain de Zorg’Arul dépité. Personne parmi nous ne sait forcer une serrure… »

 

J’eus alors l’idée de fouiller dans mon sac. Puisque j’avais pris la place d’Elaflor et par conséquent son paquetage, je devais bien avoir les outils du parfait cambrioleur. Avec un peu de chance, une idée me viendrait. Et c’est ce qui arriva.

 

« BINGO ! J’ai là-dedans du pain, du beurre et un pied de biche ! »

 

Les autres me regardèrent avec des yeux si ronds qu’on aurait dit des billes. La fée sursauta si fort qu’elle se cogna au plafond avant de parvenir à se stabiliser de nouveau. L’Elfe s’adressa à moi d’une manière sarcastique :

 

« Oui et alors ? Vous voulez faire des tartines de pied de biche ?

- Euh… non… Juste forcer la porte en fait ! »

 

Des bruits de cadavres rampant sur le sol vinrent de derrière nous. Dans l’agitation que cela provoqua parmi mes camarades j’entendis les encouragements du petit faune :

 

« Mais allez-y qu’attendez-vous ? Forcez moi cette porte ! »

 

J’enduis alors mon pied de biche de beurre et parvint à le glisser entre la porte et l’huis pour faire levier. Voyant que je peinai quelque peu, Grobil vint me prêter main forte. La porte céda.

 

Il nous restait à présent à sortir, refermer cette porte avant que les zombies ne nous fondent dessus et se débarrasser des quelques nécromanciens qui hantaient le cimetière.

 

***

 

[1] C'est-à-dire l’arrière train du minotaure.

[2] Des Nains dont on prétend qu’ils sont capables de maîtriser certains sorts.

 

Précédent

Suivant

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Shéliak 01/05/2009 17:27

Bonjour Lud,Ca y'é je commence à rattrapper mes chapitre de retard.Toujours autant de plaisir à la lecture. Ce qui m'amuse quand même plus que tout c'est toutes les anotations que tu rajoutes. C'est vraiment une touche sympa.Et puis comme d'hab' l'illustrations à la hauteur de l'histoire et de notre talentueuse Sad.Bises A bientôt

Lud 02/05/2009 00:25



Ah ça va tu ne t'es pas laissé décourager par la tonne d'article ! Cool !
En plus tu vas avoir un peu de temps avant que le chapitre suivant arrive. SAD ne revient que le 19 mai.
@ bientôt !



krismalo 27/04/2009 22:57

Comme c'est plaisant de lire cette histoire dont les personnages ont toujours des noms aussi délirant...........;amicalementkrismalo

Lud 28/04/2009 02:35



Les chapitres suivant devraient te plaire alors



SAD 21/04/2009 18:41

j'aimerai bien voir la progèniture du croisement d'un loup avec un phoque!!!

Lud 22/04/2009 00:34



Oui mais ça va venir je pense. Le louphoque c'est forcément une bête de la Boule d'Awhan.



Muriel 21/04/2009 18:19

ben oui j'avais bien lu que le pied de biche etait enduit de beurre hi hi c'etait juste pour rire j'ai bien tout lu et bien tout compris j'attends la suitebizouxx Lud

Lud 22/04/2009 01:55



Eh bien la suite est là, tu peux y aller !
Bisous !



SAD 21/04/2009 12:10

et le chapitre 6 c'est pas aujourd'hui que tu le mets en ligne???

Lud 21/04/2009 18:13



Non, demain, léger contre temps. Enfin, ce soir à 00h30.
Ouais du coup va falloir te décarcasser pour faire un autre article sur ton blog